المغرب الملكي

موقع المغرب الملكي أول جريدة الكترونية ملكية بالمغرب مغرب الملكية و ملكية المغرب من الالف الى الياء بالموقع الملكي المغربي موقع كل الملكيين المغاربة و مرصد الاخبار و الكواليس الملكية بالاضافة الى جديد التسجيلات و الصور الخاصة بالاسرة الملكية المغربية

20 février 2009

الملك محمد السادس يستقبل المبعوث الشخصي للأمين العام للأمم المتحدة للصحراء

01mohamed6rossاستقبل الملك محمد السادس ، اليوم الجمعة بالقصر الملكي بفاس ، السيد كريستوفر روس ، المبعوث الشخصي للأمين العام للأمم المتحدة للصحراء.وعقب الاستقبال الملكي صرح المبعوث الأممي كريستوفر روس إن المهمة التي كلفه بها الأمين العام بان كي مون في الصحراء، تكتسي أهمية بالغة بالنسبة لمستقبل شمال إفريقيا مؤكدا أنه سيبذل ما في وسعه لتسوية هذا الملف بروح من الصراحة والاتزان والتفاؤل والاحترام. وأضاف روس في تصريح لوسائل الإعلام ، إن زيارته للمغرب، هي المحطة الأولى في جولة تشمل أيضا تندوف والجزائر ومدريد وباريس، معتبرا أن هذه المحطة شكلت مناسبة لالتقاء عدد من المسؤولين المغاربة ، مبرزا  ان لقاءاته مع مختلف المسؤولين المغاربة شكلت مناسبة للاطلاع على موقف المغرب ووجهة نظره حول كيفية التقدم في المفاوضات التي دعا إليها مجلس الأمن.وأكد روس ، من جهة أخرى ، أنه يكن لمدينة فاس حبا خاصا حيث قضى بها خلال فترة السبعينيات ثلاث سنوات كمدير للمركز الثقافي الأمريكي.وياتي هذا بعد مباحثات جرت يوم امس بالرباط، بين وزير الشؤون الخارجية والتعاون الطيب الفاسي الفهري، رفقة المدير العام للدراسات والمستندات محمد ياسين المنصوري، مع المبعوث الشخصي للأمين العام للأمم المتحدة للصحراء كريستوفر روس.الذي عينه الأمين العام للأمم المتحدة بان كي-مون في هذا المنصب في يناير الماضي، والدي حل أمس بالرباط، كمحطة أولى من جولة له في المنطقة.وكان الوزير الأول عباس الفاسي قد أقام، مساء أمس، مأدبة عشاء على شرف المسؤول الأممي حضرها، رئيسا مجلسي النواب، والمستشارين، وبعض أعضاء الحكومة، وزعماء الأحزاب السياسية الممثلة بفرق في البرلمان، ورئيس المجلس الملكي الاستشاري للشؤون الصحراوية، والأمين العام للمجلس.بينما جرت المباحثات بين الفاسي الفهري وروس بحضور السفير الممثل الدائم للمغرب لدى الأمم المتحدة محمد لوليشكي، ومدير الأمم المتحدة والمنظمات الدولية بوزارة الشؤون الخارجية والتعاون نصر بوريطة.وبعد الرباط، سيتوجه المبعوث الأممي إلى تندوف ثم الجزائر قبل زيارة كل من مدريد وباريس، على أن يعود إلى نيويورك حيث سيجري مشاورات إضافية بمقر الأمم المتحدة.وقد أفادت مصادر متطابقة أن الطريق بدأت تتعبد لإجراء الجولة الخامسة من المفاوضات بين المغرب وجبهة البوليساريو.بعد أن أجرى الطرفان أربع جولات من المحادثات المباشرة تحت رعاية مبعوث الأمين الخاص السفير الهولندي فان بيتر ولسون من دون إحراز أي تقدم يذكر نظرا لتشدد كل طرف بموقفه. بحيث يعتبر المغرب أن الأساس المناسب للمفاوضات المباشرة هو الاقتراح الذي تقدم به والذي يدعو الى منح حكم ذاتي للصحراء. في مقابل اصرار جبهة البوليساريو على إحياء خطة الأمم المتحدة لتنظيم استفتاء لتقرير المصير.

نشر من طرف ادارة موقع المغرب الملكي في - الانشطة الملكية المغربية على الساعة 16:34 - تعليقات زوار الموقع 2
الكلمات المفتاحية للموضوع : , , , ,


Regie Publicite Afrique

banniere

40436363_p1_copie

zzzz11

zzzz12

تعليقات زوار الموقع

  • [maroc]
    عاشت الصحراء مغربية

    Posté par مغربي وفي, 23 février 2009 à 20:02
  • Des documents d’une importance majeure concernant la carte de la région et l’étendue de la souveraineté du Royaume du Maroc

    ۞______۞.۞.۞.۞.۞_______۞

    « Les puissances régionales
    doivent faire pression sur l’Algérie »

    ■ Monsieur Mohamed Tajeddine El Houssaini, professeur à la Faculté de droit de Rabat, analyse les enjeux de la récente tournée maghrébine de l'émissaire onusien, monsieur Christopher Ross.
    Lors d'un entretien réalisé par le Journal
    «ALM», comportant des réponses aux questions données sur les derniers développements de l’affaire du Sahara marocain.

    ► Comment évaluez-vous la visite du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Christopher Ross au Maroc ?

    ۩ Mohamed Tajeddine El Houssaini : En réalité, la visite de Christopher Ross au Maroc revêt une importance capitale. Monsieur Ross a de très bonnes relations avec l’administration américaine. Ses efforts peuvent avoir un impact direct et positif sur le processus de règlement du différend autour du Sahara marocain. Mr Ross avait occupé pendant trois ans le poste de président de la mission culturelle américaine à Fès. Il avait, en outre, occupé le poste d’ambassadeur dans plusieurs pays arabes. Je parle ici de la Syrie et de l’Algérie. Mr Ross parle parfaitement la langue arabe et peut, en conséquence, entamer des discussions directes avec les parties en perspective d’une solution au conflit. Comme je viens de le signaler, la visite de Christopher Ross au Maroc revêt une grande importance. Le Maroc est le point de départ. Et il est le premier concerné par l’affaire du Sahara.

    ► Après le Maroc, Mr Ross s’est dirigé vers Tindouf et Alger. Qu’en pensez-vous ?

    ۩ Je pense que la visite de Mr Ross aux camps de Tindouf n’est qu’une formalité. C’est en quelque sorte l’arbre qui cache la forêt. Certes, l’Organisation des Nations unies avait accepté que le Polisario soit le principal interlocuteur du Maroc dans l’affaire du Sahara. Mais comme je viens de le préciser, la visite de Mr Ross aux camps de Tindouf n’est que formelle. Ce qui est plus important, c’est ce qu’a été dit par les responsables algériens à Mr Ross à Alger.

    ► Pouvez-vous être plus explicite à propos de la position d’Alger ?

    ۩ La question qu’on doit se poser dans le cadre de la position d’Alger est la suivante : les algériens vont-ils changer de position ou bien continueront-ils de défendre la thèse qu’ils ont toujours revendiquée avec tant d’ardeur à savoir l’indépendance du Sahara à travers l’autodétermination et le référendum. Je pense que des cartes très importantes sont maintenant entre les mains d’Alger. Le président Bouteflika s’apprête à diriger le pays dans le cadre d’un troisième mandat ce qui va consolider sa position consensuelle vis-à-vis de l’institution militaire ou à l’égard des autres partis politiques. C’est une occasion qui se présente devant Mr Bouteflika en vue de parvenir à une solution réelle de la question du Sahara. La solution de ce conflit artificiel est seule susceptible de relancer le processus de l’intégration maghrébine, de déverrouiller les frontières entre le Maroc et l’Algérie et ainsi de construire une union du Maghreb en tant que groupement régional fort qui remettra en marche le développement économique de la région.

    ► Christopher Ross se rendra dans le cadre de sa tournée à Paris et à Madrid. Quelle lecture faîtes-vous de cette initiative ?

    ۩ Effectivement, nous constatons que Christopher Ross devrait se rendre, dans le cadre de sa tournée à Paris et à Madrid. C’est une nouveauté par rapport à la pratique des anciens envoyés dans la région. On doit garder à l’esprit que la France et l’Espagne sont les anciennes puissances colonisatrices de la région. Ces deux États possèdent des documents d’une importance majeure concernant la carte de la région et l’étendue de la souveraineté du Maroc et de l’Algérie. À l’époque où l’affaire du Sahara a été soumise à la Cour internationale de justice, feu Hassan II a demandé à l’Espagne et à la France de présenter certains documents secrets devant cette cour, et ce, pour mettre en exergue la réalité des liens de souveraineté entre le Maroc et les provinces du Sud. La visite de Mr Ross en France est très importante. La France est membre permanent du Conseil de sécurité. Elle entreprend de bonnes relations avec le Maroc et l’Algérie, notamment à travers des relations commerciales et économiques. Concernant l’Espagne, il faut rappeler que c’est l’Espagne qui a restitué, à travers la convention trilatérale de Madrid, l’administration des provinces du Sud au Maroc. Le Maroc a toujours rappelé que cette restitution s’est inscrite dans le cadre de l’indépendance graduelle qui a débuté par Tarfaya en 1958, puis Sidi Ifni en 1969 et enfin le Sahara en 1975 suite à la Marche Verte. Madrid détient elle aussi des documents importants en sa qualité d’ancien colonisateur du Sahara. Des documents qui prouvent que le Sahara n’était pas un "terra nullis" (terrain sans maître) et qu’elle a toujours été soumise à la juridiction du Maroc via la relation de l’allégeance. Mais il faudra surtout faire attention. La visite de Mr Ross à Madrid peut être perturbée par la position de certaines composantes de la société civile espagnole qui soutiennent le Polisario et qui revendiquent l’autodétermination par l’indépendance.

    ► Mr Ross a décidé de ne pas visiter la Mauritanie malgré le fait que cette dernière a participé aux quatre rounds de négociation. Pourquoi à votre avis ?

    ۩ Chacun sait que la Mauritanie a toujours été la partie la plus faible dans la région du Maghreb arabe. La Mauritanie n’a pas d’influence dans la région. Elle a toujours subi soit positivement ou négativement l’impact des rapports de force entre le Maroc et l’Algérie. Actuellement, ce pays passe par une période exceptionnelle. Après le coup d’État, les Mauritaniens espèrent toujours renouer avec le respect de la Constitution. Durant cette période transitoire, la Mauritanie n’est pas la bienvenue au dossier. Elle est actuellement objet d’un conflit et ne peut être partie au règlement.

    ► À quand le prochain tour des négociations ?

    ۩ Ce que fait actuellement Christopher Ross, c’est justement préparer le terrain pour un cinquième round de négociation entre les parties. Je pense que Mr Ross cherche les moyens adéquats pour relancer le processus. La position du Maroc a été claire à ce propos quand il a demandé que les négociations ne doivent pas revenir à la case départ et qu’elles doivent être reprises de ce qui a été réalisé par l’ancien envoyé personnel, Peter Van Walsum. Rappelons que Mr Walsum avait affirmé devant le Conseil de sécurité que l’option de l’indépendance est irréalisable. En plus, l’ancienne secrétaire d’État américaine aux affaires étrangères avait précisé que de bons documents se sont présentés dans cette affaire. Elle faisait allusion incontestablement à l’offre d’autonomie. La même chose a été affirmée par le Quai d’Orsay qui a exprimé son soutien à l’offre marocaine.

    ► Êtes-vous optimiste quant à l’issue des négociations ?

    ۩ Je ne suis pas optimiste quand à l’issue des négociations sur le moyen terme. Tout simplement parce que quatre rounds de négociation n’ont pas abouti. Le cinquième round peut avoir le même sort. Chacune des deux parties ne veut paraître devant l'ONU comme la partie qui bloque le processus de négociation. Le Polisario fait tout son possible pour bloquer le processus de règlement. Cela a été clair lorsqu’il a refusé le prolongement de la mission de Mr Walsum. Cela a été clair lorsqu’il a menacé de revenir aux armes. Et enfin, cela a été clair dans la réticence de l’Algérie à l’égard de toute proposition marocaine et son maintien du verrouillage des frontières.

    ► Quelle est donc la solution face à ce blocage ?

    ۩ Les puissances régionales doivent faire pression sur l’Algérie. Je pense que c’est la bonne solution. Je pense également que la solution doit être soutenue par Paris et Madrid. Reste à préciser que la clé de voûte de toute solution est une volonté ferme et crédible chez nos voisins de l’est de mettre fin à ce conflit. Les Algériens doivent désormais se décider s’ils veulent continuer de jouer le rôle de la puissance régionale qui revendique plus d’hégémonie sur la région du Maghreb arabe ou bien s’ils veulent réellement construire une Union du Maghreb arabe basée sur la coopération et les intérêts réciproques. La réponse à cette question reste très importante. Mais, assurément, la position d’Alger est loin de changer. Les responsables algériens essaieront, encore une fois, d’entraver le processus du règlement pacifique du différend.

    ۞_______۞.۞.۞.۞.۞________۞

    Posté par HAKAM TAHIRI, 03 mars 2009 à 01:51

ملاحضات هامة بخصوص التعليقات

المرجو عدم تضمين تعليقاتكم بعبارات تسيء للأشخاص أو المقدسات أو مهاجمة الأديان
المرجوا التعليق على موضوع المادة المنشورة اعلاه وعدم توجيه رسائل خاصة عبر الاستمارة

موقع المغرب الملكي موقع خاص لا تربطه اي صلة بمؤسسة القصر للمزيد من المعلومات المرجوا زيارة هده الصفحة

يحتفظ موقع المغرب الملكي بحق حدف او عدم نشر أي تعليق يتضمن إهانات أو تعليقات ساخرة أو بذيئة إلى اي شخص او مجموعة تمس أو تتعلق بالجنسيّة أو الأصل العرقيّ أو الدّين أو المعتقد أو الطاقات البدنية والعقلية أو التّعليم أو الجنس والحالة الاجتماعية أو التوجه أو الانتماء السياسيّ أو المعتقدات الفكرية أو الدّينيّة. او تعليقات تروج للعنصرية أو للتمييز العنصري والديني والمذهبي أو للتمييز ضد المرأة وكل أشكال التمييز الأخرى

أضف تعليقك بخصوص محتوى الموضوع أعلاه







آخر الاخبار و المقالات

موقع المغرب الملكي


Regie Publicite Afrique

 

© http://www.karimedia.net/ | 2006 | 2009 | Tous droits réservés